Epargne

Constituer un fonds d’urgence

Commençons par un peu de français:

Il n’y a pas de faute à fonds. Fonds (avec un s donc) est un nom masculin. Il est utilisé pour parler d’argent au sens propre comme figuré. Cliquez-ici pour en savoir plus.

Mais nous n’allons pas épiloguer à ce propos!




Quelle somme doit contenir mon fonds d’urgence?

La règle des 3 mois de salaire.

Si vous avez déjà parcouru Internet, vous avez sans doute lu qu’il fallait détenir 3 mois de salaire d’avance. C’est la règle qui revient (trop) fréquemment.

J’ai fait des recherches à ce sujet, mais à part ces fameux « 3 mois de salaire », je n’ai pas trouvé d’explication. C’est comme si c’était la formule magique. « Abracatroismoisdesalaire » et s’ensuit des astuces pour économiser cette somme.

Et ce qui m’a fortement déranger dans ce discours ( tout fait, avouons-le), c’est justement, le manque d’explication concernant cette règle. Pourquoi 3 mois? D’où vient-elle? Est-elle universelle? Adaptée à tous?

NON, bien sûr que non!

Cette règle, comme de nombreuses règles que l’on trouve sur le net, nous vient des Etats-Unis. Cf l’article concernant la Règle 50-30-20.

Hors, le système social US n’est pas comparable au système français, notamment pour l’assurance maladie et les allocations chômage.

Il est donc important pour chacun de bien comprendre qu’il n’existe pas de règle universelle pour déterminer la somme à épargner pour ce fonds d’urgence et que de nombreux facteurs sont à prendre en compte.

Ces solutions « clé en main » que l’on nous balance à tout va ne sont-elles pas, au final, source de démotivation, de questionnement ou… de désespoir? Allez dire à une personne qui arrive difficilement à mettre 20€ de côté chaque mois, qu’il doit épargner 3 mois de salaire pour palier à un éventuel coup dur… Il y a peu de chance qu’elle ressorte de cette discussion plus motivée que jamais, mais plutôt totalement démoralisée. Il lui faudrait 15 ans pour y arriver !( Si l’on considère qu’elle touche 1 200€/mois et épargne 20€/mois) 15 ans sans imprévus, sans panne de voiture, sans panne d’électroménager, vous y croyez?




Il est temps de passer à des choses concrètes.

Le premier conseil que l’on puisse vous donner:

Pensez par vous-même pour vous-même.

Gardez toujours à l’esprit que nous sommes tous différents! Nous venons d’horizons, de pays, de régions, de villes et villages différents. Nous n’avons ni les mêmes attentes, ni les mêmes craintes. Des trains de vie et une vision des choses totalement opposés. Enfin, nous avons tous des revenus bien distincts.

A partir de ce constat, il apparaît indéniable qu’une seule et même règle ne peut s’appliquer à tous.

Suite à un sondage sur mes réseaux sociaux, à la question  » Quel montant conseillerez-vous pour un fonds d’urgence, sur 1117 participants

  • 500 conseilleraient 3 mois de salaire
  • 366 ne sachant pas, préfèrent ne pas donner de conseils
  • 248 ont choisi « autre »

La majeure partie des participants ayant répondu « autre » ont réagi au fait que; cela dépendait des ressources, des capacités d’épargne et des styles de vie de chacun.




Pour quelles urgences?

Nous voyions plus haut qu’il fallait penser par soi-même pour soi-même. Ce n’est pas une façon de dire: « Débrouillez-vous par vous même! », mais pour dire que personne d’autre que vous ne pourra déterminer ce qui est considéré comme urgence.

Le fonds d’urgence est mis en place pour palier à un imprévu (même s’ils peuvent être prévisibles parfois) sans avoir besoin de creuser le budget mensuel, il est là pour payer ce qui n’était pas prévu dans ce dernier.

Voyons ici quelques exemples de ce qui peut être considéré comme une urgence:

  • La perte d’un emploi
  • Une panne automobile
  • Un électroménager à changer
  • Une hospitalisation
  • Un accident
  • Soins vétérinaires des animaux de compagnie
  • En fait, n’importe quel événement imprévus de la vie

Vous aurez sans doute d’autres exemples à nous donner, c’est bien là où nous voulons en venir, pas tous la même vision et il n’y a pas lieu d’imposer sa vision aux autres et brandissant la carte de vérité universelle.

Voici l’avis de Christelle du compte Instagram Mon idépendance financière concernant le fonds d’urgence:

« En France, une urgence sera plutôt à estimer en fonction de l’impact sur votre quotidien ainsi que votre capacité à payer nos charges mensuelles, mais également votre capacité à trouver une solution alternative.
Par exemple, si vous vivez en ville et que vous avez accès aux transports en commun, alors la réparation de votre voiture n’est pas forcément une urgence. Par contre si comme moi vous vivez
dans une campagne profonde sans services publiques, alors il faudra impérativement considérer le
montant d’une réparation dans votre fonds d’urgence
. »

Quel montant?




Maintenant que vous avez déterminé ce qui est une urgence à vos yeux, vous pouvez fixer une somme approximative. Que prenez-vous en compte?

Quelques exemples?

  • En cas de perte d’emploi, avez-vous droit aux allocations chômage? Dans quel délai ces dernières seront disponibles? De combien auriez-vous besoin pendant ce temps?
  • En cas d’accident, quelles assurances avez-vous? Combien cela pourrait vous coûter de votre poche?
  • Ma voiture est-elle récente? Va-t-elle commencer à faire des siennes?

L’avis de Christelle concernant la notion d’urgence:

« Pour ma part, j’ai calculé le fond d’urgence en fonction de mes charges fixes obligatoires et le temps qu’il me faut pour débloquer mes investissements. Au final mon fonds d’urgence représente environ 2000 euros. J’ai décidé de ne pas compter le remboursement de mon crédit de maison car j’ai une clause de
report de mensualité en cas de problème. Je peux ainsi suspendre mes remboursements sur simple demande. Par contre, en cas de soucis, il faudra que je continue à nourrir ma famille, payer mes charges, mes assurances, mes impôts locaux et la cantine scolaire de mes enfants. Cela représente environ 1000 euros par mois. Mon fonds d’urgence représente donc 2 mois de charges non reportables.
Mais pourquoi 2 mois ?
J’ai décidé de limiter mon fonds d’urgence à 2 mois car c’est le temps nécessaire pour moi afin de débloquer le montant épargné sur mon assurance vie. (1 semaine pour se rendre compte qu’on a un souci et réagir, 3 semaines pour débloquer les fonds, quelques jours pour répartir les fonds sur mes
différents comptes). J’ai aussi estimé que 2 mois était sécurisant car cela couvrait le délai de carence de pôle emploi en cas de perte d’emploi
. »

Personnellement, et en tant que fraîche épargnante, mon fonds d’épargne s’élève à 1 000€. Il est là pour me rassurer et m’épauler en cas de coups durs: Panne d’électroménager, imprévus et accident avec la voiture car pour l’entretien de la voiture, j’ai un autre fonds en cours de mise en place pour l’entretien habituel de cette dernière, les choses qui sont prévisibles donc.

Comment construire ce fonds d’urgence?

Estelle qui a participé également à la rédaction de cette article:

« Tout d’abord, il faut déterminer votre capacité d’épargne : le fonds d’urgence doit être votre priorité. On voit souvent qu’il faut disposer de 3 mois d’économies, mais cela n’est pas à la portée de tout le monde.
Débuter avec un minimum de 500 euros est l’idéal quand on n’a pas pris l’habitude d’économiser. Cela représente une épargne de 10 euros par semaine sur un an, on peut atteindre assez facilement cette somme
sans trop creuser le budget.
Personnellement, j’ai fixé le montant de mon fonds d’urgence à 1000 euros. Pour y arriver, j’ai mis de côté une somme qui n’était pas vraiment prévue et quand je me connecte à mon compte bancaire, je suis ainsi rassurée de voir cette somme apparaître. Cela me permet d’être beaucoup moins stressée vis-à-vis de mon argent.
« 




« Chacun fait comme il peut en fonction de
ses moyens et de sa situation personnelle. L’essentiel c’est de commencer à se protéger car en cas de
soucis, même 50 euros sur un fond d’urgence peuvent vous aider à mieux passer une difficulté
passagère. Le fonds d’urgence est un indispensable à mettre en place, alors protégez vous…. »
nous dit Christelle.

Malheureusement, c’est pour les petits budgets que le fonds d’urgence est essentiel, afin de ne pas plomber un budget déjà lourd, mais c’est aussi pour les petits budgets que sa mise en place est le plus dur, comme Christelle le disait, même 50€ peut aider à traverser une difficulté, alors n’attendez plus, si vous n’arrivez pas à vous fixer un montant ou si le montant vous parait impossible à atteindre, faites de votre mieux.

Epargne 1€ chaque jour et tu auras 365€ à la fin de l’année.

Maman€conome

Internet regorge de ressources pour nous aider à mieux gérer notre argent, mais il faut savoir faire le tri et juger en fonction de nos moyens, style de vie etc… Vous seul pouvez déterminer ce dont vous avez besoin. Faites en fonction de vos capacités, et surtout!, faites de votre mieux.

Prenez soin de vous.




Merci à Estelle et Christelle pour leur participation dans la rédaction de cet article.

Estelle est créatrice de contenu, retrouvez son travail sur son site Organisersonquotidien.fr, sa chaîne Youtube et sur Instagram & Facebook

Retrouvez le contenu de Christelle sur Instagram et sur Youtube.

Partage sur vos réseaux

2 commentaires

  1. Le Bihan a dit :

    Très bon article sur les fonds de prévoyance qui font en sorte que nous ne soyons pas à découvert … ;- )

  2. Philippe Jeanneau a dit :

    Bonjour Clémence
    je vous remercie infiniment de votre article sur la gestion de budget et de comment se constituer un fond d’urgence qui tienne la route.
    je vous souhaite tout le bonheur du monde vous le méritez
    amitiés et longue vie a vous ainsi qu’à votre famille.
    philippe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *