Faire des économies

Faire des économies sur les dépenses alimentaires.

La joie de vivre ne s’achète ni au supermarché, ni dans les magasins de luxe.

Pierre RABHI




Le budget alimentation peut parfois peser très lourd dans le budget des ménages. Quand nous avons fait le tour de nos dépenses et réduit ce qui pouvait l’être, bien souvent c’est la catégorie alimentation qui peut encore être réduite. Car oui, il est possible de se nourrir à moindre coût. Avec des idées, de la motivation, une bonne remise en question et un peu de temps, c’est possible oui oui!

Les choses à savoir avant de commencer:

Petit budget ne rime pas avec mal manger. Il y a des personnes qui dépensent 800€ par mois en alimentation et qui ont une sale alimentation. Attention! Je ne fais pas une généralité, l’important n’est pas la somme mais ce que nous en faisons, cela est valable pour tout d’ailleurs… On aurait tendance à croire que dépenser beaucoup est signe de réussite, et cette réussite; on veut l’exposer, l’afficher, la balancer à la face des gens qui nous entourent: « Regardez, je dépense beaucoup! ». C’est la société qui voudrait ça; si les gens dépensent beaucoup, les autres suivront. Dépenser, dépenser toujours plus… C’est ce qui mène les gens à s’endetter, dépenser pour suivre le mouvement. Dommage que cette société n’enseigne pas la retenue… Mais qu’est ce qu’elle aurait a y gagner après tout?

Le temps c’est de l’argent! Prendre un peu de son temps pour préparer des repas vous fera inexorablement économiser. Le temps se trouve, c’est une question de volonté, on entend souvent les gens dire; « j’ai pas le temps », mais regardons les courir à droite à gauche pour gagner du temps, ils perdent parfois leur temps à vouloir gagner du temps. Chacun détermine ce qu’il fera de son temps libre et prendre de ce temps pour faire des économies n’est ni une perte de temps ni une corvée. Il faut voir le positif dans chaque chose que nous faisons.

Aucun effort n’est vain, tout effort génère du fruit.

Albert ZILEVOU




Alors on commence?

La première chose à faire sera de vous fixer un budget, RÉALISTE le budget, ni trop, ni trop peu. Il vous faudra quelques mois pour réussir à déterminer la somme qui convient à votre famille/ménage. Regardez vos tickets de caisse; quels achats pouvez-vous retirer de vos habitudes alimentaires? Quels produits ne sont pas si essentiels que ça?
Quand le budget est archi serré, c’est vite réglé, c’est ce qu’il reste une fois toutes les dépenses soustraites des ressources.

La deuxième chose est d’établir un menu, pas besoin d’être rigide, si vous n’avez pas envie de ce qui est programmé mardi soir, vous pouvez remplacer par un autre plat du menu, le but du menu est surtout de s’organiser. On regarde ce que nous avons dans nos placards/frigo/congel, on établi un menu avec ce que nous avons et on complète avec une liste de courses.

Comment établir un menu?
  • En fonction de ce qu’il reste à la maison
  • En fonction des saisons
  • En fonctions des ( vraies) promos
  • En fonction des goûts
  • En fonction du budget
  • En fonction de votre emploi du temps
  • En fonction de la simplicité du plat

Règles de base des économies alimentaires:

Certaines de ces règles peuvent paraître n’être rien d’autre que du bon sens, mais croyez moi ma bonne dame, le bon sens se fait parfois la malle.

Règle numéro 1, la number one des règles de base dans l’histoire de l’humanité de la nourriture:
On ne jette rien! Que dalle, nada, niet! De la nourriture ne va pas à la poubelle ( bon sauf si elle est avariée hein!).
Alors on accommode les restes,on ne cuisine pas de trop grosses quantités (ça saoule de manger des restes pendant 3 jours)

Ce qu’on aime faire à la maison, c’est un buffet de restes plusieurs fois dans la semaine et chacun fait sa petite assiette. Même s’il reste une cuillère à soupe de pâtes, je vais la conserver au frigo! Vous me trouvez extrême? Mais je l’ai payée cette cuillère de pâtes, je l’ai faite cuire alors je vais la faire sauter dans de la sauce soja et je la mangerai avec un œuf sur le plat. Cela m’aura pris 3 minutes de mon temps, et je pourrai même faire autre chose pendant que l’œuf cuit, alors non, je ne suis ni extrême, ni galerienne ; il est là le bon sens!




On ne s’improvise pas chef cuistot!

J’avoue parfois on voit passer des recettes inédites et cela nous fait grand envie. MAIS!!? La recette demande t-elle beaucoup d’ingrédients? Quel est le coût de cette recette? Les ingrédients utilisés et restants me serviront-ils à nouveau? Est ce que je maîtrise la technique pour réaliser cette recette? Toutes ces chose sont à prendre en compte quand on veut faire des économies… Il vaut mieux sortir le grand jeu ( avec modération) pour les grandes occasions.

Faire sa liste de courses.

Par rapport à votre menu, établissez votre liste de courses, le but sera de se tenir à cette liste une fois dans le magasin.

Garder les tickets de caisse.

Ainsi, vous pourrez comparer les prix d’une enseigne à l’autre, repérer les hausses de prix et, aussi, regarder à nouveau quels produits vous auriez pu éviter d’acheter.

Faire ses courses dans plusieurs enseignes.

Pour cette astuce, il faut se poser les bonnes questions: celle du temps et du trajet. Si les enseignes sont proches c’est ok, s’il faut se trimbaler dans toute la ville ce n’est peut-être pas si intéressant que ça… C’est à chacun de voir.

Payer ses courses en espèces.




C’est une solution radicale pour ne pas dépasser son budget et limiter le risque de craquer pour un produit qui n’est pas sur la liste. A condition de ne prendre ni la CB, ni le chéquier! C’est de la triche! Emportez avec vous la somme allouée à ces courses. Prenez votre calculatrice si besoin, c’est ce que je fais, j’additionne le prix de chaque produit qui rentre dans mon panier.

N’oublie pas les sacs!

Ça coûte une blinde si on additionne tous les sacs oubliés à la maison que l’on rachète.

On évite certains rayons.

Ne faites pas le tour de tous les rayons, n’allez que dans les rayons où vous avez besoin d’y choisir un produit, vous éviterez bon nombre de tentations ( elles sont partout, leur but est de nous faire acheter, n’oubliez pas!) et vous gagnerez du temps. Le temps c’est… c’est … c’est de l’argent ! Bravo! 10 points pour Gryffondor!

Seul(e) et repu(e).

Allez en courses solo et avec le ventre plein. La faim vous fera acheter n’importe quoi et la compagnie vous fera acheter des choses absentes de votre liste de courses! La pression maritale et infantile toi-même tu sais!

Les bonnes et fausses promos.

N’achetez pas de produits uniquement parce qu’il vous fera cagnotter… Cette appli vous remboursera 40%, mais avez-vous vraiment besoin de ce produit qui n’est pas sur votre liste? Après tout les 60% restants sont à votre charge. Ne perdez jamais de vue que le but numéro un de ces applications c’est de vous faire acheter, ne vous faites pas avoir.

Comparez toujours les prix au KG, les fausses promos pullulent .

Les achats à l’avance.

Si la promotion vaut vraiment le coup, pourquoi pas! Il faut raison garder cependant, 48 boites de haricots verts c’est peut-être beaucoup. Acheter beaucoup pour stocker n’est pas toujours une bonne idée, surtout quand on a un petit budget. Du stock, oui, une pièce entière de denrée alimentaire… je ne sais pas de trop.

Les magasins discount.

Pour les fréquenter dans une ville où je connais pas mal de monde ( lié à mon ancien travail) ainsi que leur « classe sociale », je peux vous dire que ce genre de magasins est fréquenté par tout type de personne. Certains ont de sacrés préjugés concernant ces magasins, laissons-leur et n’ayons pas honte de passer les portes de ces enseignes.

Eviter les allers-retours

Assurez vous de ne rien avoir oublier, retourner en magasin pour prendre un produit manquant et, en général, synonyme d’achats imprévus.

Les épiceries étrangères.

Elles proposent des petits prix de ce que me rapportent ma communauté, mais, je n’ai pour ma part, jamais testé car je n’en ai pas à proximité.

Tel un retraité à l’ouverture tu te rendras.




Par chez moi, l’ouverture des magasins riment avec affluence de petits vieux. On en rigole beaucoup avec les amis. Gentiment, ça va! C’est le cycle de la vie, on se moque d’eux et on se moquera de nous!

Bref, c’est pas le sujet, c’est à l’ouverture et/ou à la fermeture que vous aurez le plus de chance de tomber sur des produit « à dates courtes/DLC » cela dépend comment vous dites, ce sont des produits dont la date limite arrive bientôt et les magasins font des rabais dessus pour éviter le gaspillage alimentaire. Parfois, cela peut-être très intéressant! Des enseignes comme Lidl, proposent des cagettes de fruits à 1€. Pour ma part, deux fois j’ai vu des cagettes, deux fois tout était complètement pourri –‘ D’autres ont des bacs réfrigérés rassemblant les produits en DLC; en général avec un mot appelant au calme et à la modération! Les fins de marché peuvent représenter une belle occasion, mais cela dépend des marchés; ici ils remballent et vous vendre sur un autre marché l’après-midi.

Les applis anti-gaspi

Il en existe plusieurs et notamment To good to go et Phénix. Vous achetez un panier surprise sur l’application et vous le retirez dans l’enseigne correspondante! Bonne surprise, ou mauvaise! Oui, je dis le négatif aussi, des fois vous pourrez être déçus des produits que vous trouverez. Comme on ne choisit pas c’est pas évident, si vous avez trouvé une bonne enseigne, gardez-là, ce serait mon conseil.

Bon et alors, une fois qu’on a fait nos achats? C’est bon?

Eh non, on ne relâche pas nos efforts…

On place au congel ce qui doit y aller, cela évitera de l’oublier dans le frigidaire.

Pensez d’ailleurs à ranger et laver régulièrement ce dernier, cela vous permettra de faire le tour de son contenu, pas d’oublis d’aliment possible et donc pas de gaspillage.

N’ayez pas peur de manger simplement: Des pâtes, un œuf au plat, une salade verte et des carottes râpées représentent un menu frugal mais vous aura nourri aussi bien qu’un grand plat onéreux et il vous aura demandé moins de temps. N’ayez pas peur de la frugalité, elle est plus saine que la radinerie. Le radin ne vous invitera pas à sa table, le frugal vous ravira par sa simplicité.

Nulle table ne peut remplacer le partage d’un repas simple orné d’une touche d’amour et d’amitié.

Martine Chaudey




Il peut arriver que des mois soient plus difficiles que d’autres, n’ayez pas honte de manger simplement, dans ces moments difficiles, l’important est de remplir les ventres, l’équilibre alimentaire peut attendre quelques semaines.

Parfois, dans la vie, on fait juste ce qu’on peut et de son mieux.

Prenez soin de vous.

Partage sur vos réseaux

3 commentaires

  1. mesnage a dit :

    merci pour ce post. Je trouve que c’est l’un des meilleurs.
    Je te suis depuis le début et j’ai pu mieux optimiser mes achats.
    merci

  2. catherine puy a dit :

    Coucou Clémence,tres bel article ,touche d’humour qui me font toujours bien rire,certaines choses qui ne sont bien sur pas adaptables selon les regions, mon congelo de 200l est plein à craquer mais de ce que mon potager à donner ,cuit ou pas selon les envies et gout de la familleles fameux poireaux y seront cet apm, quand ici le kilo de courgette peut atteindre 8 euros en hiver,la sauce soja un delice mais diabetique absolument interdit, et de ce fait aussi courses avec mon epoux car l’instabilité du diabete ne m’autorise pas à conduire,eh mon epoux etant à la retraite nous faisons partis des petits vieux à l’ouverture pas question de le trainer à 18h sortie des pistes de ski dans un magasin alimentaire,ah oui ici les prix augmente en novembre pour la saison mais crois moi ils ne baisseront pas au printemps,, passe une bonne journee bises

  3. BEAUFILS a dit :

    Super merci pour ton article bien présenter et expliquer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *