Faire des économies Mois difficiles

Ces choses à NE PAS ACHETER, Version Courses Alimentaires.

Pour économiser des dizaines et même peut-être des centaines d’euros par mois.

publicité




Le moment des courses peut devenir un cauchemar pour notre compte en banque si nous n’y sommes pas bien préparés. Les tentations sont nombreuses et les achats compulsifs peuvent nous coûter cher. Et quand les finances sont déjà bien moches, cela peut vite tourner au vinaigre.

Voyons les produits à ne plus acheter pour faire des économies pendant les courses alimentaires.

Il s’agit ici d’une liste non exhaustive qui peut paraitre forte mais vous prenez ce que vous voulez prendre dans ces astuces. Gardez les juste en tête. Vous restez maitre de vos actes et de vos achats.

N’oubliez pas que les petites sommes qui s’accumulent formeront une grosse somme. On oublie donc le fameux “C’est que 2€, ça va…”

Retrouvez d’autres astuces pour économiser sur les dépenses alimentaires

publicité




Ce qui n’est pas sur la liste.

Si vous préparez votre liste soigneusement avant de faire vos courses, elle est complète. N’achetez donc uniquement ce qui est inscrit sur votre liste. Evitez donc les rayons où vous n’avez pas besoin d’aller, vous éviterez des tentations inutiles.

Ce que vous ne pouvez pas vraiment payer.

Le produit que vous vous apprêtez à poser dans votre chariot, pouvez-vous vraiment le payer? Avez-vous le budget pour? En avez-vous réellement et impérativement besoin? Ne pouvez-vous pas vous en passer et faire autrement?

Les produits pas assez simples.

La société aime nous créer des besoins pour nous faire dépenser plus. En réalité nous n’avons pas besoin de 15 produits pour faire notre ménage ou laver notre linge. Ni d’une profusion d’aliments pour manger équilibré. Prenez garde aux marques qui collent une belle étiquette sur un produit tout simple (exemple: bicarbonate, vinaigre blanc, alcool ménager…) en vantant ses vertus écologiques. Vous achetez du marketing, c’est du greenwashing. On ne le répétera jamais assez, la simplicité des produits (alimentaire ou non) achetés nous fait faire des économies.

Les produits ultra transformés et/ou tous prêts

Ils sont mauvais pour notre santé, blindés de sel, de sucre, de mauvaise graisse et coûtent cher pour leur piètre qualité. Ils sont donc à limiter bien que pratique en cas de manque de temps/flemme. C’est la raison pour laquelle préparer des repas en avance est mise en avant dans mes astuces économiques. Evitez aussi l’achat de fruits et légumes vendus lavés et découpés dans des boites ou sachets en plastoc. Bonjour les déchets et au revoir le bon sens… (ces boites sont quand même bien pratiques pour les personnes en situation de handicap, mais ce n’est pas la majorité)

publicité




Je le mérite, je travaille dur

C’est toujours dommage d’entendre des personnes se dire qu’elles travaillent dur et que donc elles doivent se faire du bien en achetant. Se faire du bien, oui, carrément. Prendre soin de sa santé, oui. Prendre du temps pour soi, oui, aussi. Mais le bien, la sérénité ne dépend pas de l’argent que l’on dépense en courses en gâteaux apéro, alcool, soda, café en dosettes, clopes, maquillages, gels douches parfumés… Et attention, je ne dis pas zéro achat plaisir. Je dis MODERATION.

Je ferai attention le mois prochain.

Est une phrase qui est bien souvent répétée chaque mois… J’achète ça et je ferai gaffe le mois prochain est une véritable erreur. C’est celle qui va creuser le découvert, chaque mois un peu plus. Quand on veut gérer son argent pour de bon et efficacement, c’est tous les mois que l’on fait attention et du mieux qu’on peut! On évite donc de fermer les yeux sur des achats que l’on n’aurait pas pu ( ou dû) se permettre.

Ça vaut le coup, je vais en prendre plusieurs !

C’est tentant d’acheter plus de produits quand ils sont moins chers que d’habitude… Ne perdons pas de vue que les bonnes affaires sont là pour faire acheter plus, pas pour nous faire économiser réellement. Attention à ne pas tomber dans le piège de dépenser plus que prévu. “Bon, vu que le tube de dentifrice est à 10 cts de moins si j’en achète 20, je vais prendre plusieurs lots” Quand le budget est serré, il vaut mieux ne pas économiser 2€ sur 20 tubes de dentifrice et garder ces 15€ pour se nourrir. En revanche, si le budget le permet pourquoi pas, se constituer un petit stock avec nos produits habituels peut être rassurant pour certains. Mais n’oublions pas que cela reste de l’argent qui dort, même en période d’inflation. Avoir un gros stock demande un budget approprié.

Ah tiens, c’est nouveau ça?

On n’oublie pas; Les magasins nous créent des besoins. Nul besoin d’acheter toutes les nouveautés.

Bon beh tant qu’à faire hein…

Si vous devez vous rendre en courses pour quelques bricoles, commencez par essayer de vous en passer. Si ces produits sont indispensables, ne vous lancez pas dans un remplissage frénétique de votre chariot en vous disant “bon beh tant que je suis là, j’en profite”. Ne le remplissez pas machinalement. La liste! Tenez-vous en à votre liste.

Oui bon, au point où j’en suis…

Retirez cette phrase de votre vocabulaire. Si la situation est compliquée, ne l’aggravez pas. Sur le coup, vous vous direz ” foutu pour foutu”, mais quelques heures plus tard les remords et les inquiétudes concernant votre situation financière vous rattraperont. Et vous voilà dans le cercle vicieux.

publicité




Et voilà, j’espère que cet article aura pu vous aider à vous poser les bonnes questions lors de vos achats.

Partage sur vos réseaux

1 commentaire

  1. Laurie a dit :

    Merci Clémence pour ce rappel hyper important.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :