Recettes économiques

Baguettes viennoises aux 3 chocolats




Aaaaah! Les baguettes viennoises au chocolat toutes chaudes sorties du four que j’engloutissais au petit déjeuner quand nous tenions encore la boulangerie. Un de mes meilleurs souvenirs la viennoiserie tiède… Les milles-feuilles aussi. Les flans également. Bref, la bouffe!

Aujourd’hui, je partage avec vous la recette des baguettes viennoises que mon petit mari fabriquait quand il était à la tête du fournil.

Pour 6 petites baguettes viennoises, il faudra:

  • 550g de farine ( j’ai rajouté 30 g supplémentaires pendant le pétrissage, ce sera à vous de juger si la pâte a besoin d’un peu de farine)
  • 250ml d’eau
  • 50ml de lait
  • 20g de sucre
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydraté ( ou un demi cube ménager de levure de boulangère)
  • 1 oeuf
  • 10g de sel
  • 95g de beurre mou
  • 300g de pépites de chocolat ( + ou – selon vos goûts, ici j’ai mis 125g de noir, 125g de lait et 50g de blanc)

Pour voir le procédé en vidéo, rendez-vous ICI

On commence par faire tiédir le lait avec le sucre, tiédir pas chauffer, puis on délaie la levure dedans et on laisse reposer quelques minutes.




On ajoute l’eau et le lait dans le bol du batteur qui contient la farine ( pas de batteur?; les bras seront parfaits!) et on mélange avec le crochet pendant 1 minute ou 2 puis on ajoute l’œuf et ça repart pour une paire de minutes. Une fois que le mélange est homogène, on ajoute le sel, et on passe en vitesse moyenne pendant 3 minutes. Si il y a besoin d’ajouter de la farine, c’est ici qu’il faut le faire, le beurre viendra ajouter du collant alors anticipons! Ajoutez-là au fur et à mesure pour être sûr de ne point trop en mettre.

Une fois la texture souhaitée ( c’est à dire ni liquide ni collante mais pas de la brique non plus), on peut ajouter le beurre et on reprend à petite vitesse pour éviter les projections ( je voulais dire clifures, mais on va encore me dire que j’ai d’étranges expressions! haha^^) et on passe en vitesse moyenne jusqu’à ce que le beurre soit bien incorporé. Une fois fait on ajoute les pépites et on mélange doucement pendant quelques temps, qu’elles soient bien répartie.

Formez une boule avec la pâte et couvrez le bol. On laisse pousser pendant 2h30-3h00, selon la température ambiante… La pate doit presque doubler de volume.

A tout à l’heure potite pâte!




Bien, maintenant, on va fariner légèrement notre plan de travail et déposer bouboule sur ce dernier. On fait un rabat en reformant une boule et on peut la détailler. Et là, c’est toi le chef, tu fais autant de morceaux que tu le souhaites, moi, je l’ai divisée en 6 morceaux.

Une fois tes pâtons prêts ( oui je te vouvoyais au début mais après avoir fabriqué une boule ensemble, j’estime qu’on est devenu intime!), il faut les bouler et les laisser reposer une vingtaine de minutes sous un torchon propre.

Ensuite, passons au façonnage. En image!

Tu retournes ta boule.

Tu appuies en son centre pour bien repérer les bords du haut et du bas que tu vas rabattre.

En haut.

Et le bas vient rejoindre le rabat du haut.

Tu appuies en centre comme tu as fait plus haut.

Tu rabats en haut en bas et cela te donne ça! La ligne que tu vois, s’appelle la soudure et elle doit rester vers le bas.

Tu retournes donc ton pâton. Et dans un mouvement de va et vient de haut en bas et de gauche à droite tu formes ta baguette de manière à ce qu’elle s’allonge. Comme pour un rouleau à patisserie.




Tu déposes ton pâton sur une plaque, tu couvres d’un torchon et tu les laisses poussez dans une pièce pas trop fraîche.

Une fois que les baguettes sont poussées, il faut les dorer, j’utilise un œuf battu avec un peu d’eau et je badigeonne les viennoises avec mon pinceau.

Petit chaton a également mis la main à la pâte.

Et voilà, il ne te reste plus qu’à enfourner tes petits trésors dans un four préchauffé à 175°C pendant 15 minutes (plus ou moins cela dépend des fours), je les aime blanches alors je ne les laisse pas dorer de trop, mais mon four est si capricieux…




Et voici le résultat!

Et l’intérieur. Au moment où j’écris cet article, je goûte cette merveille, qui en est une pour de vrai.

Voilà, j’espère que cette recette vous plaira autant qu’elle plaît à notre famille.

Retrouvez le procédé en vidéo en cliquant ICI.




Partage sur vos réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :