Blog

Demi teinte

Mercredi 19 Janvier 2021

C’est le premier article de 2022, je n’ai plus pris le temps, alors que je m’étais promis de le faire… J’aime vraiment ça bloguer.

Eh bien déjà… mes meilleurs voeux pour cette année. ❤️

Reprenons les choses, rien n’a bien changé ici. Thibault est toujours à la maison, il n’a pas réussi à reprendre le chemin de l’école à la rentrée… Demain, nous avons le RDV pédopsychiatre… S’il savait ce médecin à quel point tous mes espoirs reposent sur lui. Nous avons tellement besoin d’aide, mais surtout de réponses…

Depuis quelques jours, des trucs me font “tilter” en ce moment… Il s’ennuie de tout… Tout le temps. Et je reste ” mais?!…” Donc là, faut vraiment avancé je ne sais plus quoi faire pour l’aider, ça me démonte le moral de pas savoir quoi faire… Ces angoisses sont apaisées grâce à la médication et au fait qu’il reste à la maison… C’est le soir qui l’effraie, la nuit, l’obscurité… Avec Mme P. nous avons convenu de changer les rdv pour les placer en journée… Ce qui sera plus simple à gérer, un soir, il a été incapable d’y aller. Mais l’autre soir, c’était mieux. Nous verrons bien. J’ai hâte d’être à demain, vraiment.

Pour ce qui est de mes douleurs de l’ATM, j’ai fait l’échographie et rien n’en ressort… Du coup, je ne suis pas plus avancée et j’ai toujours mal… Bon… L’échographe n’a rien trouvé au niveau du muscle, mais il a trouvé quelque chose au niveau de la tyroide… L’ORL m’envoie donc voir un endocrinologue.

Margot n’est pas en forme depuis samedi, bichette… Elle a mal au ventre depuis hier aussi…

Bref, la vie…

Aujourd’hui, mercredi. Mon ainé est au collège, Thib et Margotte sont à la maison. Je pense faire du riz avec des palets végétariens. Pour le goûter, ce sera sans doute des gaufres, en espérant qu’il en reste pour le petit déj de demain.

J’ai l’impression d’être en mode robot depuis la rentrée de Janvier. Wow, je donnerai beaucoup pour avoir ne serait-ce qu’une demi journée seule, vraiment seule. Mme P. me l’a dit… “Vous devez vraiment prendre soin de vous, sortir pour évacuer vos angoisses d’adultes pour ne pas que Thibault et vos autres enfants les absorbent à leur tour”. Alors oui… Mais c’est compliqué ça… Parce que la semaine je ne suis jamais seule, vu que Thibault est à la maison. Et le week-end, on est blindé en ce moment. Et j’ai vraiment du mal à pouvoir partir seule, car Margot HURLE. Et son Papa a vraiment du mal à gérer ça. Ça le fiche dans une angoisse intense… Donc je ne sens pas les autres sereins, je ne pars pas. Je sais que je ne passerai pas du bon temps dans ces conditions. En ce moment, Margot refuse catégoriquement son père qui du coup, le vit mal et du coup fait des réflexions un peu “chantage” et on n’avance pas… Enfin, le schéma classique. Dire que le dernier mardi d’école de Thib, c’était ma première journée à moi depuis plusieurs années… Osthéopathe qui m’avait fait un bien fou, piscine et farfouillage à Noz… Et elle a été écourtée par un appel du collège. J’avais déjà conscience avant que j’avais besoin de temps pour moi… Et je n’ai pas pu… Ma mâchoire qui allait vraiment mieux après l’osthéo s’est redécalée, 2 jours plus tard. Des fois, je me dis que c’est vraiment pas juste.

Même si c’est pas grave, même si y’a pire… C’est vraiment pas juste. J’ai vraiment, vraiment besoin d’air. Si je ne prend pas soin de moi, personne ne le fera. Si je ne prend pas soin de moi, je ne pourrai pas prendre soin des autres…

Je sens bien que je suis à cran, au bout de mon petit roul… Comment un flexible d’aspirateur aurait pu gâcher tout le reste de ma journée d’hier, sinon? J’en ai même rêvé cette nuit de ce foutu flexible haha.

C’était un peu le bureau des plaintes, c’est vrai. Mais, je sais que c’est seulement un moment difficile. Qui j’espère ne durera pas. En attendant… Je fais ce que je peux.



Partage sur vos réseaux

9 commentaires

  1. mesnage a dit :

    bon courage, j’espère que tu vas réussir à trouver une solution pour ton fils.
    bisous et bonne année

  2. Comment voudrais-tu qu’on t’aide ?
    La réponse à cette question n’est probablement pas que tu puisses partir seule de la maison quelques heures… Il y a éventuellement d’autres choses à mettre en place avant pour te soulager la moindre.
    C’est plaçant d’autres stratégies que j’ai pu retrouver un peu de temps libre en travaillant à 60% et en ayant 3 enfants scolarisés de l’âge des tiens et un des 3 était psychotique (il l’est toujours 30 ans plus tard, ce n’est pas une image, c’est un diagnostique posé par des médecins) temps libre qui m’a permis de suivre une cursus de théologie sur deux ans avec un diplôme à la clé !
    Autant te dire qu’il a fallu faire preuve de créativité pour protéger la famille, la fratrie, notre couple, et enfin moi ! C’est possible. Je ne vais certainement pas te dire comment, vu que tu es assez intelligente et que ce qui a fonctionné pour moi/nous ne sera probablement d’aucune efficacité pour toi. Ma belle-famille et ma famille ne m’ont été d’aucune aide. Belle.mère tout le temps en voyage, maman à 170km de chez moi et impotente.
    La seule piste que je peux te partager, c’est le côté alimentaire. Nous avons doublé les fruits et légumes, banni les préparations industrielles, en quelques semaines, j’ai ainsi retrouvé de la vigueur et un bien être physique, des nuits de meilleures qualité, et une récupération accrue. Pour ma part et bien que nous avions une télé à ce moment là, j’ai cessé de la regarder pour faire de la lecture qui servait bien plus d’objectifs (imagination, dépaysement, délassement, plaisir, découvertes, culture générale,etc..) que la tv.
    Ce n’est qu’un partage, un témoignage. On fait toutes comme on peu dans ces moments-là !

  3. valerie a dit :

    Bonjour, il n’ y a pas de honte à s’épancher, décrire vos difficultés, vos tracas du moment. Il est nécessaire de les évacuer pour éviter l’implosion. Etre une femme, une épouse, une mère n’est pas chose aisée mais il est important de s’octroyer du temps, penser à soi, se faire du bien pour son équilibre. J’ai mis du temps à le comprendre parce qu’avec les obligations familiales, professionnelles, on ne trouve pas toujours le bon moment. J’ai appris à me montrer plus ferme face aux demandes de mes enfants, de mon conjoint. Quand je trouve que c’est injustifié , je recadre. Je m’octrois beaucoup plus de petits moments dans la semaine et le fait d’être mieux dans ma peau facilite mes interactions avec ma famille. Je ne culpabilise plus. Chacun avance à son rythme, avec ses difficultés, le fait d’en prendre conscience est un grand pas. Votre situation n’est pas simple, mais vous allez trouver le ou les solution(s). Courage.

  4. Cindy Couet a dit :

    Coucou
    Comme toi avec ton fils je suis à suivre ma fille au mieux tt en gérant le quotidien. Et même en étant an accident de travail ( mon corps a dit stop) je n’arrive pas à avoir du temps pour moi…. alors courage on va y arriver💪💪💪💗

  5. Bon courage Clémence, tu es forte et tu trouveras le courage d’avancer justement grâce à et pour ta famille! Quand on est maman on se sent naturellement investie, sans doute un peu trop, envers nos loulous et c’est épuisant. Ma méthode trouvée au fil des années : rien ne presse trop, prenons le temps de voir, de réfléchir, de se reposer dès qu’on peut et quelques fois, je l’avoue, envoyer paître gentiment les gens et les choses qui peuvent attendre… Tu dois avant tout te reposer et cueillir le plus souvent possible des petits moments pour toi seule dès que tu le peux même si tu restes chez toi. C’est comme cela que je m’en suis sortie pendant des années avant que mes enfants deviennent des ados. Prend conseil aussi auprès d’autres mamans de ton entourage et aussi auprès de la tienne, mine de rien le simple fait d’en parler peut nous faire relativiser et avancer. A ma petite échelle perso de maman de 3, ce sont les seules recettes que je puisse te transmettre. Je t’envoie de gros bisous et des tonnes d’encouragement !!!

  6. Coucou Clémence
    Tu existes en tant que personne Clémence, tu n’es pas qu’une épouse, qu’une maman. La seule manière de tenir, de vivre simplement, c’est de prendre du temps pour toi, pour t’épanouir et mieux accepter les épreuves.
    Avec le temps, j’ai appris une chose, on ne peut pas tout réussir. Tu dois forcément sacrifier quelque chose, et ceux qui te disent le contraire, je n’y crois pas. Preuve en est, tu fais tout ce que tu peux, mais malgré tout tu te sens dépassée, démunie, tu as peur de ne pas être à la hauteur, pourtant tu réussis très bien à gérer la situation, mais … Oui, il y a un mais, pour cela tu sacrifies ton bien être à toi. Tu pourrais te dire, mais c’est pour ma famille, mes enfants, oui ok. En réalité, la seule chose dont ils ont besoin c’est d’avoir une épouse et une maman épanouie, et en forme. Tu vas devoir trouver autre chose à sacrifier Clémence … Sauve simplement les meubles, fais le minimum, ne te mets pas de pression, plus facile à dire qu’a faire. On vit dans un monde où il faut courir, toujours courir. Tu ne prends pas le temps et un jour tu vas te réveiller et toutes ces choses, que tu voulais faire, tu ne pourras plus les faire. Lâche prise. Tu le sais Clémence la maison va tourner sans toi, comme on dit. A ton retour de balade, tout ne sera peut être pas fait comme toi tu le veux, mais tanpis)))
    A toi de trouver tes sacrifices, ces petites choses qui vont te permettre de tenir, de vivre …
    Les repas tout prêt, laisser doucement mais sûrement Margot a Papa ( ou chez Nounou ), trouver une activité pour Thib ( tous les ados ont un kiff ultime ), le pliage du linge en famille etc …
    J’allais oublier un détail important , cette thyroïde est peut être aussi la cause de tes propres doutes et angoisses, a suivre donc … je ne suis personne, juste une fidèle
    Bon courage Clémence

  7. Je t’envoie plein d’ondes positives <3

  8. Ah Les mamans n’ont vraiment pas toujours la vie facile. Vous décrivez le coup classique de la Gentille et dévoué maman à la maison qui ne pense pas à elle et qui de ce fait n’a pas le temps de s’accorder un instant.Il y en a beaucoup comme ça, et seulement il y a un juste milieu sinon on devient esclave. Ne vous oubliez pas Clémence.Vous êtes déjà tellement parfaite

  9. Da Silva Anais a dit :

    coucou Clemence
    j’ai l’impression que cette fin d’année / début d’année est compliqué pour beaucoup de personnes.
    je comprend si bien ton sentiment, mon pere dit toujours que je suis le moteur d’un train(qui represente ma famille, la maison, tous ce qu’il faut gere), un train qui ne s’arrete jamais et si moi, je m’ecroule, le train n’avance plus.
    Dur de trouve le bon equilibre

Répondre à Plumebleue Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :